L’inattendu du miracle Kizito Mihigo:se marier et se taire!

Que l’ annonce de libération de Kizito Mihigo soit faite en la fête de la Croix Glorieuse(14 septembre),cela est vraiment un signe inattendu du miracle.Il n’est pas exclu que son message livré dans sa chanson « Igisobanuro cy’Urupfu »soit finalement entendu et bien compris: « le génocide des Tutsi, c’est la croix de notre pays,le Rwanda. »

Igisobanuro cy’urupfu=le sens de la mort ou Requiem réconciliateur

Or,il est clair et notoire que le pays ne refuse pas de prendre cette croix et de marcher,aller de l’avant.Quelle gloire y aurait-il de garder un tel chanteur si profond et prophétique entre les murs de la prison?Le libérer c’est autant un avantage qu’un miracle.

L’inattendu de ce miracle est que,désormais,il ne va pas attendre. Âgé de 38 ans, Kizito Mihigo n’a pas caché ses projets: d’abord se marier pour fonder une famille,puis continuer son engagement pour la paix et la réconciliation. Question: aura-t-il la même confiance et le même soutien du gouvernement comme avant?

Suite à cette libération,comment va-t-il appliquer le message du président Paul Kagame énoncé dans son discours lors du serment des parlementaires,le 19 septembre 2018? Si, selon le Président, « celui qui veut la paix doit garder le silence »,Kizito se sent réellement concerné?Écoutons le Président:

Il le sait bien. Lui qu’on pensait qu’il allait perdre la foi, il a souligné combien sa foi reste le ferment et le bouclier de toute sa vie. Du coup, il portait fièrement son chapelet.Il n’a pas oublié que cette date du 15 septembre,où il est sorti de la prison,c’est aussi la fête de Marie, Notre Dame des Douleurs.Son Fils,Jésus,n’est-il pas venu pour annoncer aux captifs la libération,fin des douleurs?

Kizito Mihogo libéré de la prison
Kizito,sortant de la prison en la fête de Notre Dame des Douleurs,le 15 septembre!

Attendons ses projets et ses mesures après le mariage!

By Protogène BUTERA