Zambie: Lusaka va cesser d’être la Capitale!

L’idée paraissait impensable.L’avenir du pays n’est plus dans la capitale Lusaka. Cette ville qui figure parmi les magnifiques villes d’Afrique australe est dépassée par le nombre de population. Sur les 16,5 millions d’habitants que compte le pays, deux millions vivent à Lusaka. Le président zambien Edgar Lungu envisage d’autres configurations pour avoir l’espace des affaires et diminuer les embouteillages.

Une nouvelle capitale au centre

Résultat de recherche d'images pour Le choix est porté sur Ngabwe. Ce choix est plus stratégique que géographique. Petite ville enclavée et située dans une zone rurale du centre du pays, les infrastructures seraient faciles à installer. Ces infrastructures conduiraient à son désenclavement et résoudraient son problème des inondations récurrentes.

De plus, Ngabwe se trouve entre Lusaka et Ndola, là où le pays est en train de construire un grand aéroport. Cela permettrait aux entreprises, ONG et institutions internationales de se relocaliser à Ngabwe. A condition que le gouvernement et l’opposition soient d’accord afin d’organiser efficacement la chose.

Un rêve inatteignable?

Ce rêve zambien de partager ses lumières entre ses villes, ne restera-t-il pas une pure utopie comme le fut l’idéal tanzanien de 1973 de transferer la capitale de Dar-es-Salam à Dodoma? Lusaka ne restera-t-elle pas ainsi comme Dar-es-Salam après 40 ans?

By Protogène BUTERA

Le saviez-vous?Worldremit:Votre envoi de l’argent facile et moins cher

Auteur : protosbuyahoofr

Prêtre amateur de Philosophie politique et de Philosophie économique autant bien que du Droit de la Santé,je suis révolté par la misère de certains peuples vivant sous le seuil de la pauvreté.Ces questions me préoccupent: Pourquoi sont-ils dans cet état(de pauvreté)?Y a-t-il un moyen d'en sortir pour parvenir au bien-être atteignable?N'ont-ils pas droit au bonheur raisonnable?Mon doigt et mon regard se focaliseront sur les causes tandis que mon cœur méditera sur les actions susceptibles d'amélioration. Portant le même souci de nous informer sans polémiquer,nous ne tairons pas nos droits inaliénables ,car les devoirs s'imposent à nous.Dans cette voie,je compte sur vos commentaires et vos témoignages pour plus de lumière. P.B