Afrique du Sud: Malades mentaux entre la rue et la mort

Ils sont nombreux à être abandonnés à leur triste sort.Comme dans la majorité des pays africains,ces malades manquent de soins adéquats.Ils dorment dans les rues ou dans les caniveaux faute de lieux adaptés.

Là où ils existent,les hôpitaux psychiatriques sont mal équipés.Mais en Afrique du Sud,cela ne devrait pas arriver si ce n’était pas pour le souci de faire des économies.Il en fut ainsi dans « Life Esidimeni Hospital ».Afrique du Sud

La fermeture de cet hôpital a conduit au grand scandale de l’année.Les malades mentaux ont été transférés vers d’autres centres situés à Johannesburg ou Pretoria.Avec des moyens limités,118 patients y sont morts de faim ou de déshydratation.

Les familles des victimes pleurent les leur.Mais depuis 2016,c’est l’oubli qui est en train de gagner.

Même si le rapport ne le précise pas,les mesures prises par le département de santé de la province de Gauteng sont jugés irresponsables.De surcroit,cette maladie semble être raciste, car elle atteint quasiment les Noirs. Pourquoi en est-il ainsi?

By P.B

Auteur : protosbuyahoofr

Prêtre amateur de Philosophie politique et de Philosophie économique autant bien que du Droit de la Santé,je suis révolté par la misère de certains peuples vivant sous le seuil de la pauvreté.Ces questions me préoccupent: Pourquoi sont-ils dans cet état(de pauvreté)?Y a-t-il un moyen d'en sortir pour parvenir au bien-être atteignable?N'ont-ils pas droit au bonheur raisonnable?Mon doigt et mon regard se focaliseront sur les causes tandis que mon cœur méditera sur les actions susceptibles d'amélioration. Portant le même souci de nous informer sans polémiquer,nous ne tairons pas nos droits inaliénables ,car les devoirs s'imposent à nous.Dans cette voie,je compte sur vos commentaires et vos témoignages pour plus de lumière. P.B