Venezuela: faim et crises permanentes se mêlent!

epa2449610_articoloVilles et rues sont vent debout contre le président Nicolas Maduro.Police et autorité publique sont dépassées.Les manifestants sont prêts à tout pour résister à la répression.Caracas ne connaît ni repos ni répit.La capitale du Venezuela s’enfonce de plus en plus dans le chaos.

Les discours de Nicolas Maduro et du chef de l’opposition,Henrique Caprilès ne font qu’ajouter de l’huile sur le feu.Les habitants qui n’ont pas compris l’impact de la chute du cours de pétrole sur leur vie,ne supportent pas que le taux de mortalité infantile soit si élevée et qu’il y ait une grave pénurie d’aliments et de médicaments.

Pas de succès pour le successeur de Chavez

La situation socio-économique est très grave.Le fait en est que,entre 2015 et 2016,la mortalité infantile s’est accrue de 30,12%,la mortalité maternelle était de 65,79% tandis que l’inflation,déjà galopante, risque d’atteindre 720% en 2017.

A ce niveau,le successeur de Chavez a perdu les clés du succès:alléger les souffrances du peuple,entendre le cri de la population qui n’a rien à manger au quotidien ,et favoriser le dialogue social à la place de la répression.

Si la méthode ne change pas des deux côtés,cette crise permanente sera la honte pour les dirigeants respectueux.Et en quelques jours,du pays le plus riche d’Amérique latine de 2001,le Venezuela  risque d’être compté encore parmi les plus pauvres.

C’est triste.Manifestations,casses et pillage sont devenus des réactions d’un peuple fatigué et affamé.Morts et blessés,on ne compte plus!Les adversaires du « chavisme » auront des raisons d’applaudir.Hélas!

By P.B