Vatican demande pardon pour le génocide des Tutsi au Rwanda

L’attente est assouvie.C’est cette parole de pardon que le gouvernement rwandais voulait officiellement.Le Pape a bien compris qu’il ne pouvait pas demander pardon pour la pédophilie dans l’Église(occidentale) et rester muet sur le génocide au Rwanda.

32705298194_80a2767d11_k-01677Ainsi,lors de cette audience du 20 mars 2017,le Pape François a exprimé « sa profonde douleur, celle du Saint-Siège et de l’Église pour le génocide des Tutsis », et a souligné « sa solidarité avec les victimes et avec ceux qui continuent de souffrir des conséquences de ces tragiques événements ».
A lire:Le pardon du Pape François pour le génocide des Tutsi au Rwanda

Humble reconnaissance des manquements

Le communiqué officiel parle d’une « humble reconnaissance des manquements commis en de telles circonstances » et qui ont « malheureusement défiguré le visage de l’Église ». Le Pape se met ainsi dans les pas du pardon que Jean-Paul II avait formulé en 2000,« pour les péchés et les manquements de l’Église et de ses membres, dont les prêtres, les religieux et les religieuses qui ont cédé à la haine et à la violence, trahissant leur propre mission évangélique ».

Sans montrer qu’il est le premier à faire cette démarche,le Pape espère que cette reconnaissance contribuera à « purifier la mémoire » et à « promouvoir avec espoir et une confiance renouvelée un futur de paix ». Cet avenir doit témoigner qu’il est concrètement possible de vivre et de témoigner ensemble quand on met au centre « la dignité de la personne humaine et le bien commun ».

Une sortie satisfaisante

Cette prise de position du Pape François se fait à la lumière de l’année sainte de la Miséricorde et du communiqué publié par l’épiscopat rwandais à l’occasion de sa clôture,où il a été aussi question de pardon.

Les deux hommes ont rappelé les bonnes relations existant entre le Saint-Siège et le Rwanda.Ils ont salué le chemin parcouru pour stabiliser le pays socialement, politiquement et économiquement ainsi que la collaboration entre l’État et l’Église locale dans l’œuvre de réconciliation nationale.

33392065212_aa3ac45899_k-2-f8d33Si, au début,tous les deux ne se regardaient pas,le président rwandais en sort satisfait,apaisé et souriant.Reste à savoir si le Pape,auquel on a offert un bâton de voyage royal,est invité à visiter le Rwanda.Une date, prochainement?….

By P.B

Auteur : protosbuyahoofr

Prêtre amateur de Philosophie politique et de Philosophie économique autant bien que du Droit de la Santé,je suis révolté par la misère de certains peuples vivant sous le seuil de la pauvreté.Ces questions me préoccupent: Pourquoi sont-ils dans cet état(de pauvreté)?Y a-t-il un moyen d'en sortir pour parvenir au bien-être atteignable?N'ont-ils pas droit au bonheur raisonnable?Mon doigt et mon regard se focaliseront sur les causes tandis que mon cœur méditera sur les actions susceptibles d'amélioration. Portant le même souci de nous informer sans polémiquer,nous ne tairons pas nos droits inaliénables ,car les devoirs s'imposent à nous.Dans cette voie,je compte sur vos commentaires et vos témoignages pour plus de lumière. P.B