Les deux Corées unis contre les États-Unis: le piège de Trump

Les menaces verbales et militaires des États-Unis n’ont pas réussi à désarmer la Corée du Nord. Celle-ci mise d’abord sur son union avec sa voisine du Sud. Il est facile de penser que seule cette union poussera Donald Trump à se mettre à genou pour chercher la paix durable.

Pourtant, l’instabilité dans la communication et les décisions apparemment hâtives du président américain n’ont rien de rassurant. En quelques jours seulement, Trump n’a-t-il pas changé d’avis et de couleurs à la manière d’un caméléon? Voici ce qu’il déclarait le 24 mai sur son réseau préféré:Trump et Kim.jpg
Que dit-il substantiellement?
Que, pour le bien des deux parties, le sommet de Singapour n’aurait pas lieu! Que, s’il faut parler des capacités nucléaires, celles des États-Unis sont si massives et si puissantes que Dieu ne permettrait pas leur utilisation!! Que le monde, et en particulier la Corée du Nord, ratent l’occasion de paix et de prospérité; comme si les États-Unis n’avaient rien à perdre!

Deux jours plus tard, une autre annonce survient pour ajouter le trouble:Trump et Un

Quelques jours encore plus tard, Trump dévoile le vrai intérêt des États-Unis en Corée du Nord: un marché économique pour l’avenir: Trump et Kim-Jong.jpg

Ce président américain sait-il réellement le jeu des deux Coréens?Et s’ils étaient prêts à le stopper dans ses projections?

Les deux Corées
Les deux présidents Coréens préparaient la rencontre  de Kim et Trump à Singapour(12 juin 2018)

Quoi qu’il arrive, le piège de Trump est si visible que Kim ne voudrait pas terminer sa vie comme le Colonel Kadhafi qui n’avait plus d’ami . Le modèle libyen de dénucléarisation complète est donc inacceptable à Pyongyang. L’enjeu est de taille: les concessions de la part des États-Unis.

Par Protogène BUTERA