Jeudi Saint,trois fois un jour de fête

Dans l’Église catholique,Jeudi Saint est trois fois un jour de fête:fête des prêtres,fête de l’Eucharistie et fête de la charité.Il est aussi le premier du Triduum Pascal,ces trois jours très saints qui nous conduisent à la fête pascale.

Jeudi Saint est d’abord une sorte de commencement de l’année sacerdotale qui débute avec le renouvellement des promesses des prêtres autour de l’évêque qui,lui seul,porte l’anneau de l’Alliance.

C’est la fête parce que ces prêtres savent que la communauté prie pour eux et que Jésus,comme de ses disciples,prend soin d’eux.A leur tour,ils ont la mission de préparer la fête de pèlerinage.

A ce moment précis,l’Eucharistie lui donne sa vraie couleur:Jésus s’est fait pain de la route(vers pâque)et coupe de la nouvelle Alliance.Nous affirmons pourquoi il est bon de fêter,de rendre grâce à Dieu et de Le louer.

En même temps nous pensons à tous ceux qui ont coupé tous les liens avec Dieu,à ceux qui ont perdu tout usage de la mémoire(à cause de la nuit des âges)et à tous ceux dont la mémoire est brisée par le manque d’amour manifeste(se fermant ainsi sur eux-mêmes).

Si Jésus se met à laver les pieds des disciples,c’est pour qu’ils comprennent quelle part ils ont avec Lui.Seuls,ils ne peuvent pas arriver jusqu’au bout de leur mission.Les prêtres le font aussi(lavement des pieds)à ceux qui sont destinés à prendre part à cette mission.

Il est vraiment admirable de faire ce lavement des pieds à des jeunes de « Profession de foi » ou à des agents pastoraux en espérant qu’ils pourront s’appliquer à eux-mêmes ces paroles d’Isaïe: » Qu’ils sont beaux sur les montagnes,les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles »(Is52,7)

Que cette fête nous aide à faire nôtres aussi ces paroles de Saint Paul: »Mettez pour chaussure à vos pieds,le zèle que donne l’Évangile »(Ep 6,15).

Bonne fête à nous tous,car de par le Baptême,nous sommes prêtres,rois et prophètes!Avançons vers la Pâques du Seigneur.

By P.B

Auteur : protosbuyahoofr

Prêtre amateur de Philosophie politique et de Philosophie économique autant bien que du Droit de la Santé,je suis révolté par la misère de certains peuples vivant sous le seuil de la pauvreté.Ces questions me préoccupent: Pourquoi sont-ils dans cet état(de pauvreté)?Y a-t-il un moyen d'en sortir pour parvenir au bien-être atteignable?N'ont-ils pas droit au bonheur raisonnable?Mon doigt et mon regard se focaliseront sur les causes tandis que mon cœur méditera sur les actions susceptibles d'amélioration. Portant le même souci de nous informer sans polémiquer,nous ne tairons pas nos droits inaliénables ,car les devoirs s'imposent à nous.Dans cette voie,je compte sur vos commentaires et vos témoignages pour plus de lumière. P.B