Le 26 avril: la Tanzanie fête son unité acquise grâce à Mwalimu Julius Nyerere

Le 26 avril 1964, le Tanganyika et le Zanzibar se sont unis pour donner naissance à la République unie de Tanzanie. L’indépendance leur était accordée par les Britaniques, quelques années auparavant et sans violence.

Rappel des indépendances

Le 9 décembre 1961, c’était l’indépendance de la République du Tanganyika, tandis que les îles de Zanzibar et de Pemba ne le deviendront que le 10 décembre 1963. Il a fallu donc 3 ans à Tanganyika et 1 an à ces îles pour se préparer à cette union qui donna lieu à la fête nationale.

C’est une fête de la République fédérale, car le Zanzibar,ayant aboli le sultanat,a conservé une large autonomie. De plus, le président de cet île est aussi vice-président de Tanzanie. D’où le choix de cette devise nationale: « Uhuru na Umoja »(Liberté et Unité).

L’unité pour l’honneur de Julius Nyerere

Bien que Zanzibar n’ait rien perdu de son autonomie, il rêve encore de redevenir indépendant. Ces velléités ne sont calmées que pour l’honneur de Mwalimu Julius Nyerere qui a su amenager un pouvoir partagé entre les ethnies(Bantous)et les Musulmans(de Zanzibar)sans céder à la dictature, d’autant qu’il était Mwalimu(instituteur) de la liberté des peuples.

Grâce à lui et, puisant sa force dans la colonisation allemande et britanique, le pouvoir tanzanien se nourrit aussi de la présence arabo-africano-asiatique et de son intégration dans le Common Wealth.

Ainsi, l’esprit du socialisme africain et du Pan-africanisme permet l’équilibre et la stabilité dans ce pays des Grands Lacs(Tanganyika, Victoria, Eyasi, Malawi, Natron) et des montagnes de Kilimandjaro(5891,8m). Tous les habitants veulent être à la même hauteur.

By Protogène BUTERA

Auteur : protosbuyahoofr

Prêtre amateur de Philosophie politique et de Philosophie économique autant bien que du Droit de la Santé,je suis révolté par la misère de certains peuples vivant sous le seuil de la pauvreté.Ces questions me préoccupent: Pourquoi sont-ils dans cet état(de pauvreté)?Y a-t-il un moyen d'en sortir pour parvenir au bien-être atteignable?N'ont-ils pas droit au bonheur raisonnable?Mon doigt et mon regard se focaliseront sur les causes tandis que mon cœur méditera sur les actions susceptibles d'amélioration. Portant le même souci de nous informer sans polémiquer,nous ne tairons pas nos droits inaliénables ,car les devoirs s'imposent à nous.Dans cette voie,je compte sur vos commentaires et vos témoignages pour plus de lumière. P.B