Ibiganiro hagati ya Perezida w’u Rwanda,Paul Kagame na Papa François

Kuri uyu wa mbere tariki ya 20 werurwe,biteganyijwe ko Papa François yakira umukuru w’igihugu cy’u Rwanda,Perezida Paul Kagame.Nk’uko byagaragaye kuri Twitter ya Prezidansi,ngo ni ibiganiro ku miterere y’umubano hagati ya Vaticani n’u Rwanda.

Kagame à Rome

Kwitabira ubwo butumire, bibaye nyuma y’uko Papa François atangaje intumwa ye mu Rwanda,Mgr Andrzej Jozwowiz.Uyu mudiplomati azwiho kuvuga indimi eshanu:Icyongereza,Igifaransa,Igitaliyani,Igiportigali n’Ikirusiya.Ese hari isano bifitanye n’ubutumwa ategerejweho i Kigali?Aho Papa ntiyifuza gusura u Rwanda akaba ashaka kumenya icyo Prezida Paul Kagame abitekerezaho?

Kuba ari ubwa mbere agiye kwakirwa na Papa kuva yayobora u Rwanda(2000),nta gushidikanya ko Perezida Paul Kagame na we yagendanye amakenga.Igishimishije ni uko Vaticani n’u Rwanda bihujwe no kuba ibihugu bito cyane bitagubwa nabi no kuvugwa neza.

Twizere ko muri ibyo biganiro,Kibeho itazibagirana kandi ishobora gufasha mu iterambere ry’ubukererugendo biciye mu ngendo nyobokamana(pèlerinages).None se kuki itaba Lourdes yo muri Afrika mu gihe haba hagajejwe ibikorwa remezo by’ibanze kandi bihagije(imihanda n’inyubako zijyanye n’igihe)? Turahishiwe …

By P.B

Comment dit-on ordinateur en Latin,cette langue de la concision?

Le Latin est souvent appelé « langue morte ». Pourtant elle n’est pas moins vivante et vivace au sein de l’Église catholique.Vivace ,car elle permet de dire l’essentiel du message en peu de mots.C’est pour cela que les titres des grandes lettres des Papes (Encycliques) sont donnés en Latin, par exemple « Laudato si », du Pape François « sur la sauvegarde de la maison commune ».

Le Latin n’est donc pas mort.Au Vatican,selon The Guardian,les distributeurs automatiques de billets donnent même des instructions en Latin avec des concepts modernes.Serait-ce une façon de sauvegarder cette langue et de la rendre encore moderne?

benoit-xviL’Académie de la langue latine(voulue par Benoit XVI) a dû ou devra créer de nouveaux concepts ou les adapter à son usage.A la suite de Jean Paul II,les évêques et le pape se mettent à l’école des « tisserands ».Ils ne peuvent plus éviter la toile,en utilisant tablettes ou ordinateurs,pour ne pas dire Internet.

Comment dire ordinateur en Latin ?

Dans sa tournée en paroisses lors des fêtes de la Confirmation,un évêque a compris l’importance de l’affaire.Pendant qu’il expliquait l’étymologie du mot confirmation, un jeune ,pourtant très attentif,lui a posé cette question: »Comment dit-on ordinateur en Latin? »

Continuer à lire … « Comment dit-on ordinateur en Latin,cette langue de la concision? »

Europe 2017: les réfugiés sont nos frères et sœurs!

Ils se comptent par millions ces gens qui quittent leurs pays pour se réfugier en Europe.Les grandes villes qui les attirent ont besoin de moyens suffisants afin de les accueillir avec humanité et dignité.

On ne peut pas préparer l’année 2017 en oubliant le nombre de millions d’hommes et de femmes qui ont fui leur pays pour rejoindre, la plupart du temps, les grands centres urbains européens. Car les villes, construites par l’afflux successif de migrants, continuent d’attirer tous ces gens.

Dans ce sens,plus de 70 maires de grandes villes européennes étaient réunis en plein cœur des jardins du Vatican.Ils viennent d’Italie, d’Allemagne, d’Espagne et de France, mais aussi du Danemark, de Grande Bretagne ou de Pologne. Ils étaient invités par l’Académie pontificale des Sciences pour un sommet de deux jours,sur l’accueil des migrants dans leurs villes.

Ces deux jours, 9 et 10 décembre 2016,ont été une plateforme d’échange offerte par le Saint-Siège pour leur permettre de se mettre en réseau et, à terme, d’accueillir puis d’intégrer au mieux «ces frères et sœurs», comme l’indique l’intitulé de la conférence : «Europe : les réfugiés sont nos frères et sœurs».
A lire:70 grandes villes en discussion sur l’accueil des réfugiés

Faute de moyens ou de volonté politique,il n’échappe à personne que les municipalités ont parfois du mal à les accueillir convenablement. Le socialiste belge Yvan Mayeur, bourgmestre de Bruxelles, capitale de la Belgique et de l’Union européenne, estime qu’il faut offrir un accueil digne aux migrants. Sa ville se mobilise en ce sens, sans l’appui qu’il souhaiterait de la part de l’État belge.

Peut-être que cette année, il y aura quelque chose de nouveau dans l’accueil de ces réfugiés,avec solidarité et dans la dignité.

By P.B