Eglise: L’Afrique dans l’histoire des Papes

Le pape Victor 1°

Sur son compte de 21 siècles, l’Eglise catholique vient d’avoir 266 papes(jusqu’à François). L’Afrique n’est entrée dans leur histoire que jusqu’au V° siècle. Elle a eu seulement 3 papes, et le tour est terminé! Les yeux de l’Esprit Saint ont cessé de regarder sur ce continent.

Même pour ces trois, les deux n’ont pas dépassé 4 ans de règne! L’un seulement a pu rester assez longtemps au trône de Pierre. On remarque aussi que l’idée de considérer l’Afrique plus comme un pays qu’ un continent ne date pas d’aujourd’hui. Différemment que les autres, aucun pays d’origine n’est mentionné mais seulement , naissance=AFRIQUE!

Les 3 papes africains

Quatorzième pape et treizième successeur de Pierre, Victor Iier a régné de 186(189)-197(201).

Sous son pontificat, le Latin supplanta le Grec dans la Liturgie et il y eut intensification des mesures d’excommunication envers les Eglises qui ne souscrivaient pas au Magistère moral de l’Eglise de Rome.

Miltiade ou Mélchiade est le 32ième pape qui a été élu en 311 pour terminer son pontificat en 314.

Célébré le 10 janvier, c’est lui qui a interdit de jeûner jeudi et dimanche.

49° pape de l’Eglise catholique de 492-496, il est le dernier sur le compte de l’Afrique.

On lui doit la formulation du double principe de séparation des pouvoirs(terrestre et céleste)et de l’autonomie du spirituel: « Il y a deux principes, Empereur Auguste, par qui ce monde est régi au premier chef : l’autorité sacrée des pontifes et la puissance royale, et des deux, c’est la charge des prêtres qui est la plus lourde, car devant le tribunal de Dieu ils rendront compte même pour les rois des hommes. »

Et il ajoute ceci: « l’empereur n’est qu’un fils de l’Église, comme tout chrétien, et non pas un prêtre. Si les empereurs peuvent apporter le soutien de leur autorité temporelle aux évêques, ils devraient rester soumis à ces derniers dans toutes les matières de foi, chacun des deux ordres demeurant ainsi compétent en son domaine propre »

Que l’Eglise continue de reconnaitre et de manifester ses richesses dans sa diversité.

By Protogène BUTERA