FRANCE-RWANDA: Pourquoi Emmanuel MACRON veut se rendre hâtivement à KIGALI, fin mai?

Le président de la République française a déclaré sa visite au Rwanda pour fin mai. Son déplacement portera sur des thématiques « à la fois politique, mémorielle mais aussi économique et sanitaire. » Kigali s’en réjouit.

Selon la Libération, le chef de l’Etat français ira rendre visite au président Paul Kagame dans le cadre du réchauffement entre les deux pays initié par l’Elysée, notamment après la publication de rapports sur le rôle de la France dans le génocide de 1994. Une façon de rendre la pareille au président rwandais qui était à Paris du 16-19 mai 2021.

Les deux présidents français et rwandais
Photo Présidence Urugwiro

Ce n’est plus un secret. Le président de la République française avait hâte de se rendre au Rwanda qu’il le fera fin mai: du 27 au 29. Emmanuel Macron déclare avoir «à cœur» avec le président Paul Kagame «d’écrire une nouvelle page de la relation» entre la France et le Rwanda. Il rendra donc la pareille à son homologue rwandais, présent à Paris pour le sommet sur la dette africaine.

Selon lui, la France et le Rwanda ont désormais l’opportunité de bâtir «une bonne relation», après la publication en mars d’un rapport d’historiens français concluant à des «responsabilités accablantes» de Paris dans le génocide des Tutsis du Rwanda en 1994.

Nombreuses attentes à KIGALI

S’entretenant en marge d’une réunion sur le soutien à la transition au Soudan, les deux responsables «se sont félicités des derniers développements favorables et ont confirmé l’objectif d’aller encore plus loin dans la normalisation et l’approfondissement de la relation entre la France et le Rwanda», selon la présidence française.

D’après le Figaro, le déplacement du président français portera sur des thématiques « à la fois politique, mémorielle mais aussi économique et sanitaire. » Interrogé sur d’éventuelles excuses que pourrait faire la France comme l’a fait la Belgique quelques années après le génocide, le président français s’est refusé de préciser ce qu’il comptait déclarer aux Rwandais: « Ce que j’aurai à y dire, je le dirai à ce moment-là », a-t-il répondu.

Publicités

Et de fait, les attentes de Kigali sont aussi nombreuses que controversées. Il y en a qui pensent que le président français exprimera des excuses sincères après avoir visité des sites mémoriels, par exemple celui de GISOZI.

D’autres plus dubitatifs affirment que la France ne va pas faire , en Afrique, ce qu’elle n’a pas fait 80 ans avant, à moins qu’elle ne veuille rattraper son retard!

D’autres plus enthousiastes, considèrent la visite de Macron comme une chance pour les deux pays:

Peut-être aussi une occasion de désigner l’ambassadeur de France au Rwanda, poste qui était vacant depuis que Michel FLESCH a quitté(2015). N’oublions pas les opportunités économiques qui s’offrent aux entreprises françaises dont le Rwanda avait besoin pour leur expertise(high-tech, agrobusiness,…). Pourquoi pas des surprises d’Emmanuel MACRON avant de continuer sa tournée vers l’Afrique du Sud?

By P.Protogène BUTERA