Publicités
Top news

Un prêtre italien fête ses 100 ans entouré de ses 4 enfants aussi prêtres!

Messe de centenaire de don Probo avec ses 4 enfants prêtres
Spread the love
Par Giada Aquilino – Cité du Vatican

Très inhabituel dans l’histoire de l’Église. Ce mardi 4 juin, le diocèse de Rimini, sur la côte adriatique, a célébré  le centenaire d’un prêtre, Probo Vaccarini, toujours actif, et lui-même père de quatre prêtres. «Je suis amoureux du Seigneur, personne ne m’a poussé, c’est une chose que je sentais, je l’ai demandée et on me l’a accordé», a-t-il raconté à nos collègues du service italien de Vatican News.

Sa vie de père et de prêtre

Né en 1919, don Probo est envoyé comme soldat en Union soviétique pendant la Seconde guerre mondiale, avant de revenir dans la vie civile et familiale. Il devient géomètre dans les années 1940, il se marie avec une femme qui décède précocement en 1970. Son engagement actif et enthousiaste dans l’Église, d’abord comme laïc, se développera ensuite dans le diaconat permanent, puis dans le sacerdoce.

Veuf depuis cet année 1970, cet homme extraordinaire avait eu auparavant sept enfants, parmi lesquels quatre sont prêtres. Il a lui-même été ordonné prêtre en 1988, près de ses 70 ans, et sert activement son diocèse depuis plus de 30 ans.

L’un de ses fils, don Giuseppe, confirme que le père est «un passionné de Jésus, suivant les traces de Padre Pio, et très dévot à la Vierge». Padre Pio, qu’il appréciait beaucoup et qu’il avait rencontré plusieurs fois, l’avait encouragé au mariage mais, étrangement, il lui avait aussi dit : «Tu seras prêtre». Ses quatre fils deviendront aussi prêtres : Francesco en 1979, Giovanni en 1981, Giuseppe en 1983 et Gioacchino plus tardivement, en 2000.

Une solidarité filiale dans le sacerdoce

Les frères Vaccarini, qui ont donc aussi choisi la voie du sacerdoce, vivent cette expérience «avec beaucoup de sérénité», assure don Giuseppe. «Et il y a aussi un bel échange, chacun fait avancer son propre ministère, et surtout nous partageons l’eucharistie avec beaucoup de joie.» Don Probo a transmis à tous ses enfants «la passion pour le Seigneur et pour notre mère Marie, en vivant la vie chrétienne avec enthousiasme et avec un plein dévouement, sans réserves. Avec ses 100 ans, il prend encore soin de la paroisse, pour célébrer la messe, confesser…», explique don Giuseppe.

En tant qu’époux, père et prêtre, don Probo a toujours été un homme d’une grande foi. «Une foi qui l’a mis en mouvement dans le mariage, dans la croissance des enfants, dans la confrontation à la mort de ma maman, un moment très dur, avec nous qui étions des petits enfants», se souvient don Giuseppe.

L’évêque de Rimini, Mgr Francesco Lambiasi, voit dans ce parcours atypique «la contribution d’une vie humaine, pleinement humaine parce que chrétienne». Ce cercle vertueux entre le don gratuit de sa vie et la gratitude d’avoir beaucoup reçu est contagieux  «pour toute notre Église», se réjouit Mgr Lambiasi, en remarquant que don Probo a pleinement vécu ce verset de l’Évangile selon saint Matthieu : «Vous avez reçu gratuitement, donnez aussi gratuitement».

Peut-être qu’il y a d’autres cas semblables des hommes mariés et prêtres dans l’Église catholique.Ces cas préludent aux situations des diacres permanents qui passeraient normalement à l’Ordre du Sacerdoce.Ne serait-il pas un moyen de résoudre le problème du mariage des prêtres,vu que les diacres permanents sont de plus en plus nombreux dans plusieurs diocèses?

Sources: https://www.vaticannews.va

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de

Découvrez ici tous nos livres/ Shakira hano ibitabo byacu, uhereye ku gisohotse vuba: "LA JOIE DU PAUVRE. Thérapie ou témoignage? Éditions LA CROIX DU SALUT" Ignorer

wpDiscuz