Top news

Sept cents mille réfugiés soudanais en Ouganda!

Spread the love

L’Ouganda ne se laisse pas enfermer par sa pauvreté.C’est avec une grande générosité qu’il accueille des milliers de réfugiés du Soudan du Sud.Les pays les plus riches peuvent-ils en faire autant?

Publicités
Spread the love
Publicités

Des milliers de personnes arrivent chaque jour en Ouganda, fuyant le Soudan du Sud.Dès le 23 février 2017,le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et ses partenaires ont ouvert un nouveau site dans le district d’Arua, au nord de l’Ouganda, qui devrait héberger des milliers de réfugiés.

Situé à Imvepi, il sera en mesure d’accueillir 110.000 personnes dans les semaines et les mois à venir.Ce nouveau site est créé après que celui de Palorinya dans le district de Moyo, ouvert en décembre 2016, a rapidement atteint sa capacité d’accueil de 135.000 réfugiés.

Plus de 1,5 million de réfugiés sud-soudanais ont fui vers les pays voisins, dont la moitié en Ouganda. Les deux-tiers de ces réfugiés se trouvant en Ouganda sont arrivés depuis le début des violences à Juba, en juillet 2016.

A leur arrivée, les réfugiés du Soudan du Sud reçoivent un lopin de terre sur lequel ils peuvent construire leur nouvelle maison et cultiver. Les réfugiés ont en outre un accès gratuit aux services publics de santé et d’éducation.

Le HCR a salué la générosité de cette communauté d’accueil, qui a donné des terres pour l’établissement du site. « Ce geste est une manifestation exceptionnelle de solidarité avec des gens qui ont été obligés de laisser tout derrière eux à cause de la guerre », a déclaré le HCR.

Lire:Les réfugiés soudanais en Ouganda

De son côté, le chef de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS), David Shearer, s’est rendu dans la ville de Yambio, une région agricole qui fournit toute sorte de produits alimentaires au reste du Soudan du Sud.

Après avoir rencontré des autorités locales de cette ville,M. Shearer a déclaré que la sécurité est la seule clé pour ramener les paysans à leur terre , permettre le commerce et la distribution des produits agricoles en s’orientant vers l’autosuffisance.

Il a souligné que la MINUSS encourage fortement les efforts de réconciliation entamés, en particulier les efforts visant à réintégrer les jeunes qui avaient rejoint des groupes armés actifs dans la région.C’est une autre manière de retrouver les couleurs de l’avenir.

By P.B

wpac_init = window.wpac_init || [];
wpac_init.push({widget: ‘Comment’, id: 4738});
(function() {
if (‘WIDGETPACK_LOADED’ in window) return;
WIDGETPACK_LOADED = true;
var mc = document.createElement(‘script’);
mc.type = ‘text/javascript’;
mc.async = true;
mc.src = ‘https://embed.widgetpack.com/widget.js’;
var s = document.getElementsByTagName(‘script’)[0]; s.parentNode.insertBefore(mc, s.nextSibling);
})();

Comments System WIDGET PACK

Publicités


Chargez votre commentaire/ Tanga gitekerezo cyawe

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de

Découvrez ici tous nos livres/ Shakira hano ibitabo byacu, uhereye ku gisohotse vuba: "LA JOIE DU PAUVRE. Thérapie ou témoignage? Éditions LA CROIX DU SALUT" Ignorer

wpDiscuz