Sécurité au Burundi:le Gouvernement tacle la France

Publicités

La France avait proposé à l’ONU d’envoyer plus de 200 policiers à Bujumbura pour assurer la sécurité de la population burundaise menacée par les criminels toujours non « identifiés ».

Par la voix de son ministre de la Sécurité publique,le Gouvernement du Burundi n’a pas caché son indignation.Faits et preuves à l’appui,le ministre a montré que le bilan sécuritaire est plus que positif de sorte que le pays n’aurait pas besoin de ces policiers.

Faisant allusion à l’insécurité qui prévaut déjà en France,Alain Guillaume Bunyoni en a profité pour tacler la France. C’est plutôt,pense-t-il, la France qui a plus besoin de ces forces étrangères afin de l’aider à ramener la sécurité sur son territoire.

La crise économique qui s’amplifie et la grogne de la population  n’ayant plus de devises,ne vont-elles pas le démentir et le plier à faire volte-face?

By P.B

Publicités