Rwanda -Francophonie ou le retour de l’enfant prodigue

Publicités

KABALISA Yves KIMENYI,Gasabo District

Quelle n’a été la victoire diplomatique pour le Rwanda! Proposée en anglais par le président Paul Kagame au poste de la présidence de la Francophonie,Louise Mushikiwabo a mis à profit son statut de Ministre des Affaires Étrangères depuis près de 10 ans.

Si son élection a été consensuelle et unanime par des présidents et des chefs des gouvernements,elle n’a pas fait que des heureux.C’était inconcevable que la France soutienne le Rwanda qui avait tourné le dos au Français en faveur de l’Anglais et du Commonwealth.

Fêter le retour de l’enfant prodigue

Emmanuel Macron a su le prix de l’indulgence.Il a reconnu les pas et la voix de l’enfant prodigue.A ses détracteurs qui ne comprenaient pas le sens de son soutien à la candidature rwandaise,le président français adresse le message de la miséricorde évengélique: « Il fallait festoyer et se réjouir,car mon fils que voilà est revenu à la vie;il était perdu,il est retrouvé »(Luc 15,32)

Quels seront les signes de ces festivités pour l’avenir?Les deux pays s’y préparent,sans doute.Est-ce que ceux qui se considèrent comme « fils aîné » respectueux des ordres,seront-ils apaisés?

A Kigali,les Francophones retrouvent le sourire

Avant,pour faire savant,il fallait parler anglais.Pour un mot de français,on était considéré comme un type perdu ou ignorant.Maintenant,ce sont les francophones qui retrouvent le sourire à Kigali.

Vive Erevan(Arménie) qui a permis cette reconquête à notre Louise Mushikiwabo. Même les Congolais de Bukavu et de Goma qui font leur business au Rwanda ne seront plus frustrés de ne pas parler Anglais.Tout le monde va gagner en communication et en compréhension.

Écoles et portails retourneront au français

C’était une contradiction notoire de voir figurer le Français dans la Constitution comme la troisième langue officielle alors qu’elle n’est utilisée sur aucun portail public ou gouvernemental.

Même sur le site du Ministère des Affaires Étrangères,il n’y a que des Tweets qui,dès le 12 octobre,pilulent en Français!Nous espérons que c’est un bon départ,car tout le reste était en Anglais;pas même une fenêtre pour le Kinyarwanda,langue nationale!

Ceux qui affirment que le Français n’était pas abandonné,à eux de le prouver!En tout cas,sur le site du Ministère de l’Éducation, la vérité est toute nue: n’y cherchez rien en Français!Là, vous voyez quelle est notre langue de l’Éducation.

La joie des parents

Nous, les parents,c’est avec joie que nous avons accueilli la nouvelle.Le français était devenu un cours supplémentaire dans les écoles privées qui sont très chères. Quand le président montrera au monde qu’il est capable, lui aussi,quand il le veut,de parler français,toutes les écoles se remettront au Français et nous aurons enfin, des informations dans cette langue de Molière qui nous manquait beaucoup.

Merci à la Francophonie!Peut-être que Louise Mushikiwabo favorisera cet engouement. Nous verrons si ce remaniement ministériel,suite à son départ, portera des effets escomptés en ce sens.

Par Kabalisa Yves Kimenyi/District Gasabo.

Publicités