Le Saint du jour: François d’Assise,le roi de la jeunesse

Publicités

Né à Assise au foyer de Pierre Bernardone et de Dame Pica, François vit d’abord une jeunesse folle. Participant à la guerre entre Assise et Pérouse, il est fait prisonnier. Plus tard, parti pour une autre guerre, il entend une voix lui dire: « Pourquoi sers-tu le serviteur et non le maître? »

C’est pour lui le début d’une nouvelle existence. Rentré à Assise, « le roi de la jeunesse » se tourne vers les pauvres et les lépreux. Il a 24 ans. Dans la chapelle de Saint Damien, il entend le grand crucifix lui dire: « Répare ma maison qui, tu le vois, tombe en ruines. » Le voilà transformé en maçon.

Pour réparer la chapelle, il dépense l’argent de son père qui l’assigne devant l’évêque. Il se dépouille alors de tous ses vêtements en déclarant qu’il n’a d’autre père que celui qui est aux cieux.

Un matin, il entend l’évangile de l’envoi en mission des disciples. Appliquant l’Évangile à la lettre, il parcourt la campagne, pieds nus et une corde pour ceinture, en annonçant: « Que le Seigneur vous donne sa paix. » Des compagnons lui viennent et il leur rédige une Règle faite de passages d’Évangile. Quand ils seront douze, ils iront à Rome la faire approuver par le Pape Innocent III.

Pour les laïcs, il fonde un troisième Ordre, appelé aujourd’hui « la Fraternité séculière. » Il envoie ses frères de par le monde et lui-même rencontre le sultan à Damiette pour faire cesser la guerre entre chrétiens et musulmans.

A son retour, il trouve l’Ordre en grandes difficultés d’unité. Il rédige une nouvelle Règle et se retire, épuisé, sur le mont Alverne où il reçoit les stigmates du Christ en croix. Il connaît ainsi dans son coeur l’infini de l’amour du Christ donnant sa vie pour les hommes.

En 1226, au milieu de très grandes souffrances, il compose son « Cantique des Créatures » et le 4 octobre, « nu, sur la terre nue », il accueille « notre sœur la mort corporelle. »

Patron des louveteaux, de l’écologie et de la non-violence, le saint italien évoque un art de vivre et une manière d’être chrétien. Sur les routes, jusqu’en Terre sainte, il prêcha à tous l’amour de Dieu, cherchant par sa parole et ses gestes à suivre le mieux possible le Christ.

C’est pour cela que depuis 1220,un an après la rencontre de François avec le Sultan Malik Al-Kamil, les Frères Mineurs sont les gardiens officiels des lieux saints à Jérusalem(Custodie franciscaine de Terre Sainte). Préparons-nous à fêter les 800 ans de leur présence en pensant au Poverello qui leur disait:

Rappelez-vous que lorsque vous quittez cette terre, vous n’emportez rien de ce que vous avez reçu-uniquement ce que vous avez donné. »

François d’Assise

Heureux qui persévèrent dans la paix, car c’est le Très-Haut qui les couronnera. »

François d’Assise

Sources: nominis.fr

P.Protogène BUTERA

Publicités