Publicités
Top news

Le Rwanda et le Burundi,deux voisins à couteaux tirés

L’attentat contre Willy Nyamitwe n’est pas seulement un signe d’insécurité qui persiste au Burundi mais aussi la tension encore vive avec son voisin,le Rwanda.

Publicités

La tentative d’assassinat de Willy Nyamitwe,porte-parole du président Pierre Nkurunziza du Burundi, a ravivé les tensions entre les deux pays voisins.C’était ce lundi 28 novembre 2016 vers 21h30.

Ce proche conseiller du président burundais rentrait de la réunion à la Présidence.Il a été blessé par les assaillants qui l’attendaient à l’entrée de chez lui,lourdement armés.Un de ses gardes du corps y a laissé la vie et un autre blessé.

Coup des criminels basés à Kigali!

Un caporal du nom de Jean-Claude Nduwimana, a été arrêté et a avoué d’exécuter ces assassinats en connivence avec certains réfugiés burundais se trouvant au Rwanda.Pierre Nkurikiye signale que c’est le troisième attentat manqué contre le conseiller Nyamitwe.
Selon ce commissaire,il s’agit d’un groupe de criminels basés à Kigali.En ciblant Willy Nyamitwe,ce serait une façon de lui faire payer ses déclarations du 26 octobre concernant le rôle du Rwanda dans le chaos qui règne au Burundi.

Le Rwanda,directement accusé

Le Rwanda continue d’être la véritable bête noire du pouvoir burundais qui l’accuse d’être à l’origine de tous ses maux.Dans ce sens,le porte-parole du ministère burundais de la Sécurité Publique,Pierre Nkurikiye, a accusé mardi le gouvernement rwandais « d’être derrière » les assassinats de hauts responsables burundais ces derniers temps.

Appels multiples à la retenue

Dans leur communiqué de presse du 29 novembre 2016,les États-Unis,par la voix de leur Ambassade à Bujumbura, appellent au calme et à la retenue pour que toutes les parties s’attèlent au dialogue inclusif.

Si l’Union Européenne(UE)a déclaré inadmissible cet attentat,elle a déploré cet indice de la persistance d’un climat de violence au Burundi et dit vouloir maintenir son soutien pour une solution politique qui restaurerait un climat vraiment apaisé.Et si cette solution politique était l’assassinat du Président Pierre Nkurunziza?

By P.B

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de

Découvrez ici tous nos livres/ Shakira hano ibitabo byacu, uhereye ku gisohotse vuba: "LA JOIE DU PAUVRE. Thérapie ou témoignage? Éditions LA CROIX DU SALUT" Ignorer

wpDiscuz