Non classé

Si le Pape François interdisait l’internet aux religieuses?

Spread the love
Publicités

Vultum Dei Quaerere(chercher le visage de Dieu),c’est la Constitution apostolique du Pape François sur la vie contemplative féminine;elle est signée le 29 juin et présentée ce 22 juillet 2016.Elle vient compléter celle du 21 novembre 1950 publiée par le Pape Pie XII, Sponsa Christi(Épouse du Christ).

Cette Constitution tient compte des changements socio-culturels qui ont marqué l’Église et notre société après les années 1950 ainsi que le renouveau du Concile Vatican II.

En s’adressant aux moniales de vie contemplative,la Constitution souligne la pertinence de cette vie cachée, et de ce fait, incomprise par la société actuelle marquée par la « culture du déchet ». Elle le dit en ces termes:

« La personne contemplative comprend l’importance des choses,mais celles-ci ne dérobent pas son cœur et ne bloquent pas son esprit.Elles sont au contraire une échelle pour arriver à Dieu:pour elle,tout porte signification du Très Haut!Celui qui s’immerge dans le mystère de la contemplation voit avec des yeux spirituels:cela lui permet de contempler le monde et les personnes avec le regard de Dieu,là où les autres ont des yeux et ne voient pas »(N°10)

Le Pape a rappelé aussi la nécessité de tous les moyens que les moniales contemplatives ont à leur disposition,depuis les siècles dans l’Église et pour l’Église:la prière,le travail,l’ascèse,le silence,la Parole de Dieu,les Sacrements,la clôture…

A ces moyens traditionnels ou classiques,il est indispensable d’y ajouter les moyens modernes de communication digitale.Car,dit-il,

« dans notre société,la culture digitale influence de manière décisive la formation de la pensée et la façon d’être en relation avec le monde et particulièrement avec les personnes ».

Mais le Pape ne s’est pas empêché d’émettre cette mise en garde:

« Ces moyens peuvent certainement être des instruments utiles pour la formation et la communication,mais je vous exhorte à un prudent discernement afin qu’ils soient au service de la formation à la vie contemplative et aux communications nécessaires, et non des occasions de dissipation et d’évasion de la vie fraternelle en communauté,ni préjudiciables à votre vocation,ni un obstacle pour votre vie entièrement consacrée à la contemplation »(VDQ,n°34).

Si ces moniales sont à la recherche du visage de Dieu,ne devraient-elles pas rester connectées de manière à prouver que,par la méditation et la contemplation,Dieu est toujours en ligne?Pour éviter de se disperser,pourraient-elles se satisfaire de la lectio divina et vivre comme si la clôture résistait à l’Internet ou les protégeait contre lui?

BY P.B

Publicités