KAMPALA-KIGALI: POURQUOI LE TORCHON BRULE ENTRE LES DEUX CAPITALES?

Publicités

Rien ne va entre les deux capitales. Chaque années,les choses s’empirent.Selon nos informateurs travaillant à Kampala, cette nuit même du 5 mars 2019,deux Rwandais ont été tués tandis que dix autres ont été grièvement tabassés.Tout ça pourquoi?

A Kampala, la vie n’est pas chère

Ils sont nombreux à quitter Kigali pour s’installer à Kampala.La raison est simple:toutes les activités y réussissent.Que cela soit le business ou les les universités,chacun y trouve son intérêt.La vie y est moins chère par rapport à Kigali.

Séparées par 376 km de vol d’oiseau et 515 km de la route, ces deux villes sont toutes deux enviables, et plusieurs éléments prêtent à leur concurrence. Avec 1,5 million d’habitants,Kampala est si vieillissante que les milliardaires sont attirés par Kigali,jeune de ses 1,2 million d’habitants.

Kigali accuse l’Ouganda

Dr Richard SEZIBERA, Ministre des Affaires Étrangères du Rwanda

Lors de sa conférence de presse du 5 mars 2019,le Ministre des Affaires Étrangères du Rwanda,Dr Richard SEZIBERA, a accusé l’Ouganda d’arrêter,torturer et harceler les Rwandais tout en soutenant les groupes rebelles dont RNC(Rwanda National Congres de Kayumba Nyamwasa)et FDLR(Forces Démocratiques de Libération du Rwanda).

Ce n’est pas cela seulement.Les marchandises venant du Rwanda ne seraient plus acceptées sur le territoire ougandais.C’est pourquoi le Gouvernement rwandais a demandé à ces ressortissants de suspendre tout voyage et séjour en Ouganda jusqu’à ce que la situation soit assainie.

L’Ouganda riposte et se défend

La réponse de l’Ouganda n’a pas tardé.Le Ministre des Affaires Étrangères,Sam Kutesa s’est adressé à son homologue rwandais,Richard Sezibera,dans un communiqué officiel où il se défend contre ces allégations et l’accuse de répandre des « fausses informations nuisibles aux relations entre les deux pays. »

Sam Kutesa,Ministre des Affaires Étrangères de l’Ouganda

Pour Sam Kutesa, son pays ne fait que « protéger la sécurité de ses citoyens et l’intégrité de ses frontières,contre les menaces intérieures ou étrangères.  » Les Rwandais,affirme-t-il,sont les bienvenus en Ouganda et n’ont rien à craindre  » s’ils respectent les lois. »

Quant au soutien des rebelles, il a été catégorique: « L’Ouganda ne permet à personne d’utiliser son territoire comme base pour menacer un pays voisin ». Il se réserve,conclut-il, l’exercice de son droit absolu de contrôler et de gérer tous les individus qui seraient sur son territoire comme « espions. »

La population s’inquiète

Si la frontière reste ouverte,selon le Gouvernement rwandais,seuls les Ougandais,les Burundais et les Congolais peuvent entrer et sortir.Les opérateurs de transports transfrontaliers ont profité de la situation pour augmenter les tarifs, car ils ont perdu les clients rwandais.

Selon The Observer.ug, la population et les chauffeurs de bus s’inquiètent. Les pertes sont énormes de toute part. Les étudiants ne peuvent plus se rendre à Kampala pour leurs cours du soir ou le week-end.De même,les malades qui allaient se faire soigner à Kampala. C’est triste.

ByBy Protogène BUTERA

Publicités