Église et la Journée des communications sociales: le Pape François loue les réseaux sociaux

Instituée à l’initiative de l’église catholique (1966) , à l’issue du concile Vatican II, la journée des communications sociales manifestait, à l’époque, la prise de conscience des enjeux de société (moraux et spirituels) que représentaient les moyens de communication de masse.

En France, cette journée est connue sous le nom de Journée Chrétienne de la communication et est une occasion de réfléchir aux enjeux d’une communication fidèle à l’enseignement de l’église et respectueuse de la dignité humaine.

Chaque année, elle a lieu le dimanche suivant la fête de l’Ascension. Cette année 2019 ce sera le 2 juin ,la 53° anniversaire dont le thème choisi par le Pape François est  “Des communautés de réseaux sociaux à la communauté humaine ».

Réseaux et communauté. Image du lewebpedagogique.com

Dans ce message nous repérons 3 idées fortes que nous avons voulu vous partager.

Le réseau est un atout de notre temps

En lisant ce message,nous pouvons nous rendre compte combien les paroles du Pape sont pleines de louanges et d’avertissements. Voici ce qu’il dit: “L’environnement des médias est aujourd’hui tellement envahissant qu’on ne peut le distinguer de la sphère de la vie quotidienne. Le réseau est un atout de notre temps. C’est une source de connaissances et de relations naguère impensables. “

De nombreux experts, cependant, à propos des transformations profondes imprimées par la technologie aux logiques de production, de circulation et d’utilisation des contenus, soulignent également les risques qui menacent la recherche et le partage d’une information authentique à l’échelle globale. Si l’Internet représente une possibilité extraordinaire d’accès au savoir, il est également vrai qu’il s’est avéré l’un des lieux les plus exposés à la désinformation et à la distorsion consciente et ciblée des faits et des relations interpersonnelles, qui souvent prennent la forme de discrédit.

Par conséquent, ” il faut reconnaître que les réseaux sociaux, s’ils servent d’une part à nous relier davantage, à nous permettre de nous retrouver et de nous entraider, de l’autre ils se prêtent aussi à une manipulation de données personnelles, visant à obtenir des avantages politiques ou économiques, sans le respect dû à la personne et à ses droits. Parmi les plus jeunes, les statistiques révèlent qu’un sur quatre est mêlé à des épisodes de cyber-harcèlement

En revanche, l’image du réseau nous invite à réfléchir sur la multiplicité des parcours et des nœuds qui en assurent la solidité, en l’absence d’un centre, d’une structure hiérarchique, d’une organisation de type vertical. Le réseau fonctionne grâce à la coparticipation de tous les éléments. Cela a conduit de parler du Web social.

Le Web social et la communication-communion

Le Souverain Pontife a subtilement observé dans quelle mesure le Web social est un grand océan dont il faut parfaitement maîtriser l’art de la navigation au risque de s’y perdre.

La complexité des réseaux. Image de web-intention.com

Souvent, dans le Web social , l’identité est basée sur l’opposition à l’autre, à l’étranger, au groupe: on se définit à partir de ce qui divise plutôt que de ce qui unit, laissant cours à la suspicion et à l’explosion de toute sorte de préjugés (ethniques, sexuels, religieux et autres).

Comme chrétiens, nous nous reconnaissons tous membres de l’unique corps dont le Christ est la tête. Cela nous aide à ne pas voir les personnes comme des concurrents potentiels, mais à considérer même les ennemis comme des personnes.

En effet, souligne le Pape,l’utilisation du Web social est complémentaire de la rencontre en chair et en os, qui vit à travers le corps, le cœur, les yeux, le regard, le souffle de l’autre. Si le réseau est utilisé comme une extension ou comme une attente d’une telle rencontre, alors il ne se trahit pas et demeure une ressource pour la communion.

Du “j’aime” à l’”Amen”

LIKE,invitation à la communion? Image de seratoo.com

Dans sa conclusion,le Pape a été très clair. Pour lui,” le contexte actuel nous appelle tous à investir dans les relations, à affirmer aussi sur le réseau et à travers le réseau le caractère interpersonnel de notre humanité. À plus forte raison nous, chrétiens, sommes appelés à manifester cette communion qui est la marque de notre identité de croyants. “

La foi elle-même, en fait,ajoute-t-il, est une relation, une rencontre; et sous la poussée de l’amour de Dieu, nous pouvons communiquer, accueillir et comprendre le don de l’autre et y correspondre.

” Si une famille utilise le réseau pour être plus connectée, pour ensuite se réunir à table et se regarder dans les yeux, alors c’est une ressource. Si une communauté ecclésiale coordonne sa propre activité à travers le réseau, pour ensuite célébrer l’Eucharistie ensemble, alors c’est une ressource. “

” L’Église elle-même est un réseau tissé par la communion eucharistique, où l’union n’est pas fondée sur “j’aime”, mais sur la vérité, sur l’”Amen”, avec lequel chacun adhère au Corps du Christ en accueillant les autres. ”

Si vous voulez lire tout le message du Pape,vous pouvez:

By Protogène BUTERA

Print Friendly, PDF & Email
Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de