Publicités
Top news

Éducation et enseignement au rabais:échec des gouvernements africains

Spread the love

Dans différents pays africains,ils sont nombreux à faire des études supérieures qui n’aboutissent à rien.Les débouchés sont limités à quelques-uns.Le chômage s’amplifie comme du glas sur la route couverte d’ombre.

Les grèves  sont devenues des gestes symptomatiques du malaise et des difficultés que connait l’éducation sur le continent.Non seulement les salaires sont très bas ou insignifiants ,mais aussi les conditions de travail sont insupportables.D’où viendrait la motivation pour un enseignant responsable d’une classe de 60 élèves ou plus?

Classes surpeuplées au Cameroun

Gouvernements indifférents

Parfois même,sinon souvent,le peu qu’on leur a promis ne vient que plusieurs mois plus tard.Certains gouvernements sont indifférents à la souffrance des enseignants.Ceux-ci luttent pour la reconnaissance de leur sacrifice dans ce service si ingrat.

A lire: Cameroun,60 mois de salaires impayés

Que cela soit dans les pays où le soleil est aussi accablant,le désert ne fait qu’apercevoir les mirages.A chaque pas,on espère un cours d’eau.Mais la patience prenant ses limites,le corps s’épuise.Les enseignants du collège,du lycée ou des universités n’en peuvent plus.

Cabri mort n’a pas peur du couteau

Parents et élèves s’en prennent également aux enseignants.Sur ce point, ils ont raison parce qu’ils payent régulièrement leurs frais de scolarité.Mais les enseignants qui sont mal payés,eux aussi ont  les enfants à nourrir et d’autres devoirs familiaux.

Enseignants en grèves,les élèves soutiennent le mouvement par la violence en Guinée

Que cela soit au Togo,au Gabon,au Mali,au Cameroun,au Niger,en Guinée ou en Angola,les enseignants en grèves ne font que rappeler le cadre d’action  2030 pour une éducation de qualité.

Il est inquiétant que ce secteur soit négligé et que ces professionnels de l’éducation ne perçoivent pas un salaire décent.On aura beau les intimider,il y en a qui répondront par ce dicton africain: “Cabri mort n’a pas peur du couteau.”

A lire:Création d’une entreprise

Les États africains ont-ils oublié que l’éducation de qualité est un droit humain fondamental et un bien public à partager tant équitablement qu’efficacement? Continueront-ils à faire abstraction de leur échec en offrant un enseignement et une éducation au rabais?

By P.B

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de

Découvrez ici tous nos livres/ Shakira hano ibitabo byacu, uhereye ku gisohotse vuba: "LA JOIE DU PAUVRE. Thérapie ou témoignage? Éditions LA CROIX DU SALUT" Ignorer

wpDiscuz