L’OMBRE DU PARADIS.Réflexion sur l’hospitalité et la bienveillance

Publicités « Naïvement,en entrant chez l’autre Vous faites Comme il est écrit quelque part: « Frappez et l’on vous ouvrira. » Illusion ou tromperie? Si l’on frappe et que personne n’ouvre? On a l’impression de frapper à la porte Alors que c’est un mur. Un mur qui sépare deux mondes En course pour des forteresses.. »   Publicités

Publicités

FACE AU MONDE DES SANS. Défis et attaches

Publicités « Sans domicile fixe On fixe son domicile à loisir Et on vit en plein air Sans frais ni loyers Sans leçons de morale A recevoir ou à donner Tant on traverse un moment fatal Où l’on se sent abandonné Là où l’on se sait être bien Dans son droit qui n’a plus de voix. »