Abbé Joseph FRAIPONT,ami des handicapés du Rwanda

Joseph Julien Adrien Fraipont est fils de Lucien Fraipont et d’Angèle Boden.Il est né le 11 octobre 1919 à Waremme(Belgique)dans la Province de Liège,et mort le 26 mai 1982,emporté par l’épuisement et le dévouement.

Ordonné prêtre le 30 juin 1946,il fut envoyé à Nyanza(Rwanda)comme professeur au Collège du Christ-Roi.C’est là où,un an plus tard,il rencontra un infirme qui attira toute son attention et le conduisit à se consacrer totalement à la cause des personnes handicapées dont il fera connaître les droits dans cette partie de l’Afrique Centrale.

Handicapés de Gatagara

Un centre d’accueil sous le vocable de la Vierge des Pauvres

Depuis cette rencontre,ces paroles revenaient toujours dans ses interventions et étaient la ligne de conduite de ses actions:

“Parce qu’un jour, mes yeux ont croisé les yeux de jeunes délaissés, yeux sans colère, mais si las, si remplis de désespoir, je ne pouvais plus être le même. Il fallait aimer, il fallait agir”

Abbé Joseph Fraipont Ndagijimana
HVP de Gatagara

Ainsi,il lui est venue  l’idée de fonder un centre d’accueil avec cette triple mission: soigner,éduquer et réintégrer les personnes handicapées. C’est à Gatagara(sud de Nyanza)que lui fut autorisé de construire ce centre.

Quelle belle année pour ces enfants handicapés de Gatagara!

Grâce au financement de Misereor,les travaux ont débuté en 1960 et pris fin en 1962(année de l’indépendance du Rwanda). Le centre porta le nom de Home de la Vierge des Pauvres(HVK)qui,jusqu’en 2018,comptait 1370 enfants(aveugles,sourds-muets et handicapés mentaux)du primaire au secondaire.

Enfants handicapés de Gatagara

Gatagara et se branches

Tout en restant un centre national de  référence pour la personne handicapée, HVP Gatagara s’est rapidement développé et étendu vers d’autres régions pour répondre aux besoins immenses et demandes grandissantes.https://kubahonet.com/gatagara-kids-athletics-competitions-2/

Actuellement,plus de 4000 personnes bénéficient de ses services de qualité en orthopédie,rééducation,thérapie des traumatismes post-génocide…à travers ses branches de Huye, Ruhango, Ndera, Gikondo, Rwamagana

Fraipont devenu Ndagijimana

Lors de sa demande de nationalité rwandaise,le 28 juin 1974,il a pris le nom de NDAGIJIMANA(je confie à Dieu).C’est comme s’il mettait dans les mains de Dieu tout son projet.

Du coup,après sa mort,c’est à la Congrégation des Frères de la Charité que la direction fut confiée par la Conférence des Évêques du Rwanda. Mais le projet continue surtout grâce au soutien des Amis de Gatagara(association belge) et à la reconnaissance du gouvernement rwandais.

S’il est mort en cette date du 26 mai,sa mémoire reste gravée dans les coeurs de ceux qui le gardent comme le grand-père des handicapés du Rwanda auxquels il a rendu toute leur dignité.

Encadrement des Auxiliaires féminines Internationales

By Protogène BUTERA

Print Friendly, PDF & Email
Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de